L’histoire du café

histoire du cafe

Le voyage au cours du temps du café, de son début africain à son passage en Arabie et l’Europe est une histoire colorée.
Elle commence vers les années 1000 après que des marchands arabes aient ramené des baies d’Ethiopie. Les grains ont été torréfié et moulu pour faire une boisson appelée «qahwa» (traduit par «ce qui empêche le sommeil»).

Le café, un marché arabe très rentable

Les baies elles-mêmes ont été remarquées après qu’on ait observé que des chèvres avaient une énergie accrue après les avoir mangées. Il y a un débat quant à savoir si c’est un éleveur de chèvres éthiopien ou un mystique yéménite qui a été le premier témoin du comportement de ces chèvres mangeant des baies, mais le résultat est le même.

L’histoire du café tel que nous le connaissons a commencé ici.

Alors que les Arabes s’installaient en Afrique du Nord et en Méditerranée, le café a continué de les accompagner et est même devenu un rite journalier de la culture islamique.

Le café est apparu être un marché très rentable pour les commerçants arabes qui conservaient le monopole de l’activité. Ce n’est qu’en l’an 1600 qu’un pèlerin arabe nommé Baba Budan fit sortir clandestinement des graines fertiles de La Mecque.

L’arrivée du café en Europe

Gabriel De Clieu
Gabriel De Clieu arrosant son plant de café

 

Vers 1600, le café a été introduit à Venise, en Italie. C’est la que la première cargaison de café en provenance de Turquie est arrivé. La consommation de café connait alors un grand succès en Europe.

Au début du 18ème siècle, les Hollandais sont les premiers à introduire des plantations de café dans leurs colonies à Ceylan et à Java. Avec les Hollandais désormais établis comme producteurs de café en Europe, on commence à offrir des caféiers en cadeau à la noblesse européenne.

Un officier de marine français nommé Gabriel de Clieu basé en Martinique (dans les Caraïbes françaises), vola un plant d’un arbre donné au roi de France. Après un voyage ardu dans les Caraïbes où de Clieu donna même la moitié de son eau rationnée à la pousse de caféier, l’arbre fut planté. De ce semis, quelque 19 millions d’arbres ont germé. On estime que 90% du café du monde provient de ce petit plant.

 

La diffusion au Brésil et à travers le monde

Ce qui nous amène au Brésil. En 1727, le colonel brésilien Francisco de Melo Palheta est envoyé pour arbitrer un différend frontalier entre les colonies françaises et néerlandaises en Guyane. Le colonel du Brésil avait une liaison secrète avec la femme du gouverneur français qui a donné au colonel un bouquet comme cadeau de départ. Le bouquet contenait des boutures de caféier et des graines fertiles.

En 1907, le Brésil fournissait environ 95% du café mondial. Le Brésil fournit maintenant environ un quart du café mondial.

En 1773, boire du café aux États-Unis est devenu une chose patriotique à faire après le Boston Tea Party.

Le café fait son chemin à Hawaï en 1825.

En 1887, le café était au Tonkin, en Indochine.

En 1896, le café commençait à être cultivé dans le Queensland, en Australie.

En 1938, Nestlé invente du café lyophilisé et commence à vendre Nescafé en Suisse.

La Nouvelle-Guinée a commencé à cultiver du café dans les années 1950.

En 1971, Starbucks ouvre son premier magasin à Seattle.

L’histoire du café continuera à être écrite par des gens comme vous et moi qui aiment sa simplicité, ses saveurs complexes et ses arômes. Chacun possède ses propres rituels et ses  propres techniques de préparation qui permettent d’obtenir selon ses propres idées la tasse de café parfaite.

C’est ainsi que nous créons notre propre Histoire du café.